Cap 2020 : les défis de l’année à venir
Et demain ?

Cap 2020 : les défis de l’année à venir

14.03.2019

2019 sera sans doute une année décisive pour démontrer la capacité des sociétés, des Etats, des villes et des entreprises à bâtir les bases d’un modèle plus résilient, durable et inclusif pour demain. Nombre de gouvernements et d’organisations régionales ou internationales se sont ainsi fixé des objectifs ambitieux pour 2020. Pour les atteindre, les défis à relever sont immenses. Climat, biodiversité, ressources, vivre ensemble ou inclusion, zoom sur les chantiers à accomplir ou accélérer cette année.

Moins de 365 jours nous séparent de 2020. A cette date, les émissions de CO2 devront commencer à reculer dans le monde pour éviter une hausse de plus 1,5 degrés des températures d’ici 2100, selon les experts du GIEC. Les membres de l’Union européenne devront avoir amélioré l’efficacité énergétique des bâtiments de 20 %, selon les ambitions de la stratégie Europe 2020 mise en œuvre depuis 2014.

La réglementation thermique (RT) 2020 entrera en vigueur en France n’autorisant que des constructions à énergie positive. La métropole de Vancouver, au Canada, devrait devenir la ville la plus verte au monde, selon les objectifs de son « Greenest City 2020 Action Plan » voté il y a dix ans. Paris devra devenir la capitale mondiale du vélo. Et en Californie, tous les nouveaux bâtiments résidentiels devront être alimentés à l’énergie solaire.

Autant d’exemples qui soulignent une volonté partagée de basculer vers des modèles de développement et de vie plus durables, mais aussi la teneur des défis à relever cette année.

Immobilier et construction : des matériaux à l’usage, il faut donner l’exemple

La conception des bâtiments tient un rôle clé dans l’atteinte des objectifs climatiques et de mieux vivre ensemble. Les immeubles doivent non seulement être mieux isolés, mais aussi mieux pilotés. Leur conception doit aussi répondre à de nouveaux usages et à toutes les populations, en situation de handicap ou non, jeunes ou seniors, résidentielles ou professionnelles.

Pour le secteur de la construction, cela implique des engagements forts pour imaginer des bâtiments réellement efficaces sur les plans énergétiques, environnementaux, et de la qualité de vie. Utilisation de maquettes numériques BIM à chaque étape de la réalisation de ouvrages, ou installation de capteurs pour réguler éclairage et température, prévenir les pannes ou encore mesurer la qualité de l’air, ne sont que quelques leviers pour relever le défi.

L’utilisation du bon matériau au bon endroit sera également déterminante. En 2019, il faudra imaginer de nouvelles manières de concevoir et construire, comme la construction hors-site, mixant les matériaux comme le bois et le béton. Au-delà de la mixité des matériaux, le secteur de la construction devra accélérer ses efforts pour s’aligner sur un modèle plus circulaire. Les sujets du recyclage, du réemploi des matières premières et équipements devront donc être étendus en amont, pendant et en aval des chantiers de construction et de déconstruction.

Des villes respirables et pour tous ?

De manière plus générale, le secteur du bâtiment devra plus que jamais s’associer aux villes pour les accompagner dans leurs gigantesques défis en matière de biodiversité, de mobilité, de mixité des usages ou d’inclusion.

Comme l’ONU l’a rappelé, « les villes n’occupent que 3 % de la masse continentale mondiale, mais elles produisent plus de 70 % de ses émissions de dioxyde de carbone et consomment entre 60 à 80% de l’énergie mondiale ». Et puisqu’elles accueillent déjà la moitié de l’humanité et en accueilleront dès 2030 les deux tiers, leur transition et leur adaptation sont urgentes.

En 2019, outre l’efficacité énergétique des bâtiments, elles devront remplir le défi d’être plus respirables et plus vertes. Cela implique d’accélérer les mesures en faveur du verdissement des toitures, des pieds d’immeubles et de la constitution de trames végétales tout au long des parcours urbains empruntés par les habitants et les touristes.

Pour être pourvoyeuses d’un mieux vivre ensemble tout en préservant les ressources, elles devront aussi être plus intelligentes. Répondre au nomadisme en apportant tous les services numériques attendus par travailleurs, citoyens et voyageurs. Lutter contre le réchauffement climatique en favorisant les mobilités vertes, électriques ou douces. Être plus inclusives en déployant des infrastructures et services accessibles à tous, notamment aux seniors dont la part ne cesse de croître.

Et elles devront assurément limiter leur extension territoriale et être les maîtres d’œuvre d’une verticalité heureuse.

En 2019 : collaborer ou échouer ?

En 2019, les défis seront donc résolument écologiques et numériques, pour les sociétés notamment. Citoyens et acteurs économiques auront aussi à se mobiliser pour changer leurs habitudes dans l’habitat, la consommation, les déplacements ou la fabrication.

Dans le travail, pour mieux collaborer d’un côté et libérer les individus de l’autre, l’heure du collaboratif ne sonnera qu’à condition d’occuper autrement les espaces, et d’échanger les idées.

D’ailleurs tous les défis qui s’annoncent pour 2019 ne pourront être relevés que collectivement. C’est la condition de leur réussite mais aussi pour les affronter le plus joyeusement possible.

Comme l’a souligné le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, dans son message du nouvel an, « quand la coopération internationale fonctionne, le monde est vainqueur. (…) Il nous faut maintenir le cap. Et ne jamais abandonner. Au moment d’entamer cette nouvelle année, prenons la résolution de faire face aux menaces, de défendre la dignité humaine et de bâtir ensemble un avenir meilleur ».

Un article signé Usbek & Rica

Header : Paris 2050 - Vincent Callebaut

Articles associés

L’accessibilité : défi de la ville de demain
Et demain ?
26.11.2018

L’accessibilité : défi de la ville de demain

Dans le prolongement de la Semaine Européenne pour l'Emploi des Personnes Handicapées faisons un point sur le sujet de l'accessibilité : où en sommes-nous vraiment ?

Retour vers le futur des villes
Et demain ?
12.10.2018

Retour vers le futur des villes

Cinéastes et écrivains n'ont pas été les seuls à inventer leur ville du futur. Les architectes aussi. Quelques projets remarquables, de Tony Garnier à Vincent Callebaut.

Hôpitaux du futur : architecture et technologies au service du patient
Et demain ?
28.02.2018

Hôpitaux du futur : architecture et technologies au service du patient

L'hôpital se réinvente pour fluidifier le parcours patient, diminuer les temps d'hospitalisation et mieux accueillir les accompagnants.