Une brève histoire des espaces de détente au bureau
Et demain ?

Une brève histoire des espaces de détente au bureau

27.05.2016

Aujourd’hui le baby-foot et la table de ping-pong sont quasi incontournables pour toute start-up qui se respecte. Afin de concilier « fun » et travail, les entreprises se dotent de plus en plus d’espaces de détente propices à l’épanouissement et la créativité des salariés. Et si on travaillait mieux en s’amusant ?

Les espaces de repos en entreprise ont longtemps ressemblé à une pièce blanche peu accueillante et aménagée a minina : une table, un micro-onde et un petit frigo. « Les salles de repos sont prévues par le code de travail, mais elles n’ont jamais vraiment été fréquentées » précise Elisabeth Pelegrin-Genel, architecte et urbaniste auteur de Comment (se)sauver (de) l’open space. Pourtant, progressivement la vision de la détente en entreprise a évolué et elle n’est plus aujourd’hui considérée comme une perte de temps mais comme un réel besoin pour les salariés et l’entreprise. « Cette tendance remonte certainement à la première bulle internet de 1995 mettant en scène des locaux où on venait avec sa trottinette et son chien. On travaillait beaucoup tout en s’amusant ensemble. C’est aujourd’hui une tendance portée par les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) ces start-ups devenues des multinationales qui ont réussi et qui font rêver. »

Travailler dur sans se prendre au sérieux

Les lieux de détente et d’amusement sont l’occasion de tisser des liens entre collègues, de créer des ponts entre les services et de stimuler la créativité des collaborateurs en améliorant l’ambiance générale de travail. Véritable faire-valoir pour attirer de nouveaux talents, les entreprises n’hésitent pas à communiquer sur ces aménagements parfois bien surprenants. Aujourd’hui, les entreprises de la Silicon Valley accueillent leurs salariés dans des espaces ouverts, ludiques, relaxants et colorés. Les bureaux de Google sont équipés de toboggans, la société AOL s’est dotée de tables de billard et de salles de jeux et le campus de Facebook imaginé par Frank Gehry est équipé de piscines à boules, d’espace siestes et de coins pour jouer aux fléchettes et aux jeux vidéo.

En France, l’émergence de véritables espaces de détente en entreprise remonterait à 1995, quand la société américaine Accenture déménage à Paris et réorganise ses espaces non plus en fonction des personnes mais des activités à réaliser. Une tendance qui s’est depuis largement diffusée dans les entreprises françaises et notamment dans les campus d’entreprises souvent situés loin du centre-ville, rappelle Elisabeth Pelegrin-Genel : « Dans ces cas là, il y a une demande d’espaces autres que ceux de travail, des lieux pour faire du sport ou des salles de lecture. Avant, les gens étaient uniquement au bureau pour travailler mais aujourd’hui, on se rend compte qu’on ne peut pas rester concentré huit heures par jour devant son écran, l’entreprise mise donc de plus en plus sur ces lieux de convivialité et de détente. »

« Il y a eu une très nette augmentation de ces espaces depuis les années 2010 avec la création de nouvelles entreprises qui se dotent dès le départ de salles de sport et de salles de détente. C’est le cas par exemple de Allo Resto, Le Bon Coin ou encore Davidson Consulting » confirme Patrick Dumoulin, directeur de Great Place to Work®, cabinet d’étude et de conseil en entreprise. « On va vers du fun car on peut travailler beaucoup sans se prendre tout le temps au sérieux. En plus de la traditionnelle machine à café, autant se détendre en pratiquant autre chose. C’est une belle occasion d’échanger et c’est excellent pour la cohésion des équipes ! Les entreprises apportent de plus en plus d’attention à ces espaces où l’on prend du bon temps et j’en suis un ardant supporter ! » D’après une enquête Great Place to Work® 2016, il y a en moyenne entre 20% et 25% de locaux dédiés aux espaces détente sur les 66 entreprises du palmarès des sociétés où il fait bon vivre. Un ratio en augmentation ces dernières années.

Summun de la détente au bureau : une terrasse pour les BBQ

À Paris, les nouveaux locaux de Deezer, entreprise spécialisée dans le streaming musical, sont équipés de cabanes en bois au décor minimaliste avec des poufs pour se reposer. Il y a également une salle de sport où sont offerts le midi des entraînements de boxe et des cours de pilates. Autre exemple, le WorkCafé de GA Paris est un espace hybride, conçu aussi bien pour travailler, seul ou en groupe, et faire des réunions (autour d’une grande table, avec projection sur écran ou dans des fauteuils), que pour déjeuner, se détendre et se divertir : télévision, iPad avec abonnement Deezer et connexion en bluetooth sur une enceinte Bose, Playstation, bibliothèque et magazines… Dans les nouvelles façons de penser les aménagements de bureaux, travail et bien-être vont de pair. En 2015, l’entreprise française Blablacar, leader mondial du covoiturage, était classée à la 6e place par l’institut Great Place to Work® dans la liste des entreprises dans lesquelles il fait bon vivre. Au-delà de l’aménagement des bureaux – équipés d’un baby-foot et d’une cuisine – Blablacar adepte du  fun and serious  utilise des pratiques managériales favorisant la collaboration. L’entreprise a notamment développé BlaBla Faces, une application sous forme de quizz pour apprendre les prénoms de chacun des collaborateurs.

À l’avenir, « les grandes entreprises américaines vont continuer dans une surenchère des aménagements spectaculaires en changeant d’échelle et en transformant la ville » prédit Elisabeth Pelegrin-Genel. Avec sa biosphère en construction en plein centre de Seattle, l’entreprise Amazon frappe un grand coup. Cet espace qui devrait ouvrir en 2017 proposera de travailler dans une serre de cinq étages agrémentés d’arbres et de plantes de différentes régions du globe. Un environnement naturel qui pourrait avoir un impact positif sur la créativité des employés. Derrière ces projets, « on retrouve l’idée d’une ville utopique, où l’on travaille, dort, vit, avec une porosité constante entre travail et non travail » poursuit l’architecte.

En France, les entreprises restent plus modestes, même si le lieu de travail y tend également à devenir un lieu de vie. On observe par exemple une tendance à l’installation de véritables cuisines dans les entreprises, comme c’est le cas à la Villa Bonne Nouvelle Orange ou chez DDB. Une particularité bien française selon laquelle le repas est le moment de convivialité et de partage par excellence. « On voit aussi se développer un autre espace de détente : la terrasse, comme c’est le cas chez  aramisauto.com ou Direct Assurance » ajoute Patrick Dumoulin. « Moi je rêve d’avoir une terrasse au bureau pour organiser des BBQ le vendredi ! » poursuit le directeur de Great Place to Work France.

Dernière nouveauté qui accompagne le développement de ces espaces de détente et démontre l’importance d’une ambiance détendue au bureau : le Feel Good Manager. Une nouvelle fonction qui répond à une idée très présente dans les lieux de coworking « pour que la collaboration fonctionne de manière optimale, il faut quelqu’un pour animer et faire vivre ces lieux de détente. »

Un article signé Usbek & Rica

Crédit header : CC0 - Unsplash - Jeff Sheldon

Articles associés

Des bienfaits de la sieste au travail
Et demain ?
07.04.2016

Des bienfaits de la sieste au travail

Des espaces « zen » aux futuristes cocons à sieste, la pratique du petit somme sur le lieu de travail pourrait se généraliser.

Snap, un chat dans l’open-space
Et demain ?
21.12.2016

Snap, un chat dans l’open-space

Snap, un chat dans l'open-space de l'agence de communication digitale Be Angels. Retour sur les bienfaits des animaux de compagnie au bureau.

Travailler oui mais pas que … quelles activités sont proposées au travail ?
Et demain ?
26.04.2018

Travailler oui mais pas que … quelles activités sont proposées au travail ?

De nouvelles tendances apparaissent au travail : on travaille au bureau…mais pas que. Enquête sur les activités sportives et relaxantes au bureau.