Snap, un chat dans l’open-space
Et demain ?

Snap, un chat dans l’open-space

21.12.2016

Basée à Boulogne-Billancourt, l’agence de communication digitale Be Angels a recueilli il y a quelques mois Snap, un petit chat adorable, rapidement devenu la star de l’open-space. L’occasion de revenir sur les bienfaits des animaux de compagnie au bureau.

« Cela faisait longtemps que l’équipe rêvait d’avoir un animal de compagnie à l’agence sans que personne ne prenne la décision d’aller en chercher un » se souvient Anais Berno, chef de projet digital chez Be Angels. Un matin, l’une des employés découvre devant chez elle une boîte en carton avec un chaton abandonné à l’intérieur. Attendrie, elle le ramène à l’agence. « Il était tout petit et à peine sevré. En arrivant, tout le monde lui a sauté dessus, il était trop mignon. » Très vite, l’équipe demande l’autorisation à  Hervé Kabla président de l’agence de le garder. Depuis, le chat surnommé Snap en clin d’œil au fameux réseau social, est devenu une véritable star de l’open-space. « On a créé un pot commun en ligne pour ceux qui veulent participer aux frais de vétérinaire, aux croquettes et à la litière » explique Anais Berno. « C’est bien entendu basé sur le volontariat, on ne veut forcer personne. Mais on a de la chance, la plupart des membres de l’équipe ont des chats chez eux et personne n’est allergique ! »

Toute la journée, Snap déambule sur son arbre à chat au centre des bureaux, se prélasse sur les genoux ou les claviers des collaborateurs et fait même la sieste en salle de réunion. Le soir, il dort tout seul à l’agence mais pour les week-ends une garde partagée a été mise en place. « Tous les vendredis, il part avec un collaborateur différent à chaque fois et il aime bien ça ! » s’amuse Anais Berno. L’adoption de Snap a même donné l’envie à trois membres de l’équipe d’adopter un chat et cette petite boule de poils a renforcé la cohésion d’équipe et l’ambiance dans l’entreprise : « C’est beaucoup d’amour, Snap est un chat pourri-gâté qui peut profiter de 40 maîtres ! Cela a créé beaucoup de cohésion et plein de moments de détente partagés. On s’agite moins quand il dort et quand il s’amuse, on décompresse avec lui ! » poursuit-elle. « Tout le monde s’intéresse au chat ! On se regroupe souvent autour de lui ! Et les clients viennent bien plus régulièrement à l’agence pour le voir ! » Le pouvoir d’attraction du chat, animal totem de l’Internet, se confirme bien dans la vie réelle. Tout comme les autres collaborateurs, Snap fait désormais partie de l’organigramme de l’entreprise et dès son adoption par l’équipe de cette agence spécialisée dans les réseaux sociaux, ils n’ont pas tardé à lui ouvrir ses propres compte Twitter et Instagram. Selon les moments et les envies, les collaborateurs postent des photos et des messages de lui dans l’open-space, en train de jouer ou de dormir nonchalamment sur les claviers d’ordinateurs ! Depuis, les salariés d’autres agences les contactent et relaient les photos de l’animal en espérant un jour pouvoir faire de même au sein de leur entreprise… « Ça a suscité un véritable intérêt, on nous demande des conseils » reconnait Anais Berno.

En Novembre 2016, Be Angels a été classée 12ème entreprise française de moins de 50 salariés où il fait bon travailler d’après le palmarès Great Place To Work 2016. Si l’agence est fière de ses nouveaux locaux et de ses séjours de team building annuels à l’étranger, il est possible que Snap le chat y soit aussi un peu pour quelque chose…

Au Japon, convaincu du bien fait des chats sur le bien-être et la créativité des salariés, l’entreprise Ferray Corporation, est allée jusqu’à adopter neuf chats, libres de se déplacer à leur guise dans l’open-space. Comme chez Be Angels, ces félins nippons s’exposent aussi sur twitter. Leur présence aurait permis de réduire le stress et de favoriser la communication entre les salariés. La direction de cette entreprise spécialisée dans la création de sites web incite les collaborateurs à adopter un chat et à l’amener avec eux au bureau tous les matins. L’entreprise s’est même engagée à verser une sorte de « bonus chat » de 5 000 yens, (environ 35 euros) à ceux qui franchissent le pas. A quand cela en France ?

Un article signé Usbek & Rica

Articles associés

Pets at work ou les bienfaits des animaux au bureau
Et demain ?
17.10.2016

Pets at work ou les bienfaits des animaux au bureau

Et si on travaillait mieux en compagnie de nos amis les bêtes ? Avec Pets At Work, Purina ouvre la porte des entreprises aux chiens des collaborateurs.

Travailler oui mais pas que … quelles activités sont proposées au travail ?
Et demain ?
26.04.2018

Travailler oui mais pas que … quelles activités sont proposées au travail ?

De nouvelles tendances apparaissent au travail : on travaille au bureau…mais pas que. Enquête sur les activités sportives et relaxantes au bureau.

Conciergeries d’entreprise : travailler l’esprit tranquille
Et demain ?
06.10.2016

Conciergeries d’entreprise : travailler l’esprit tranquille

Les conciergeries d'entreprise, un moyen efficace de lutter contre le stress et d'améliorer la qualité de vie au bureau.