Smart Fashion Week : nous vous dévoilons en avant-première les futurs revêtements de nos bâtiments
Et demain ?

Smart Fashion Week : nous vous dévoilons en avant-première les futurs revêtements de nos bâtiments

01.04.2021

A l’occasion de la Smart Fashion Week qui anime cette semaine le monde du Smart Building et de la Smart City, nous vous révélons les futures façades zèbre, panthère et crocodile que nous réalisons pour les bâtiments de nos clients. On a posé 3 questions à Anne-Charlotte Chevalier, Directrice de programmes chez GA Smart Building qui vous dit tout !

Qu’est-ce qui vous a poussé à réinventer les façades de vos smart buildings en imitant les animaux ?

Anne-Charlotte Chevalier : Depuis plusieurs années nous participons à la lutte contre le changement climatique à travers la construction hors-site, la construction bois avec notre filiale Ossabois et la construction mixte bois béton née de nos synergies. Nous avons atteint un très haut niveau de performance sur la performance énergétique et nous sommes lancés dans l’amélioration des performances carbone de nos bâtiments et de nos activités. Cependant, si le contexte actuel met de plus en plus l’accent sur le carbone, nous ne devons pas oublier qu’il de s’agit pas du seul indicateur pour lutter contre le réchauffement. La préservation de la biodiversité en est un autre, et pas des moindres ! Parce que nous savons que la faune et la flore sont impactés par le changement climatique, des écologues et des paysagistes interviennent sur tous nos projets dès leur conception pour récréer le lien avec la biodiversité et favoriser la biophilie et la présence de nature dans les espaces intérieurs. Mais nous avons voulu aller plus loin pour réhabiliter et régénérer la biodiversité en retravaillant les façades de nos futurs immeubles. Pour une parfaite intégration dans leur environnement, nous nous sommes inspirés de la nature avec des nouvelles « peaux » zèbre, panthère et crocodile.

Vous nous parlez de biomimétisme pour ces nouvelles façades ? Comment fonctionnent-elles ?

A.-C. C. : Pour répondre à votre première question, oui en quelque sorte. L’habillage de ces nouvelles façades va participer à récréer l’habitat naturel de la faune et de la flore autour de nos futurs immeubles. Nous sommes très excités par ce projet car les premiers tests confirment les études que nous avons menées : une façade zèbre attire à elle + 30 % d’oiseaux et 25 % de petits animaux qu’une façade dite normale. La façade crocodile va quant à elle favoriser le développement d’une flore plus dense et plus diversifiée. Et pour ne déranger ni les animaux ni le cycle des plantes durant la nuit, nos façades vont fonctionner selon une horloge crépusculaire. En deux mots, cela signifie que cette horloge va déclencher la lumière le soir à partir d’une certaine heure, si et seulement si la luminosité naturelle est trop faible, et uniquement pour assurer un éclairage minimal de sécurité pour les personnes.

Comment ont réagi vos clients et vos collaborateurs ?

A.-C. C. : Nos clients venaient déjà vers nous pour la qualité de nos échanges et de nos bâtiments, pour la construction réalisée hors-site qui permet de réduire l’impact carbone et les nuisances (bruit, poussière…) ainsi que pour nos performances énergétique et carbone. Autant dire qu’ils ont été tout de suite séduits par nos nouvelles façades imitant le pelage des animaux et assurant la préservation et la régénération de la biodiversité ! Notre conscience à tous évolue très rapidement sur les enjeux auxquels nous faisons face et, s’il n’a pas été difficile de créer l’adhésion autour de ces nouvelles façades, nous sommes vraiment très heureux de pouvoir le faire main dans la main avec nos clients ! Quant à nos collaborateurs, ils ont hâte de pouvoir poser les premiers panneaux de façade actuellement en cours de production dans nos usines. D’ailleurs je dois vous confier que la plupart se sont fait un tatouage en décalcomanie avec une patte de panthère dès qu’on leur a parlé de ces façades lors d’un « café projet » !

P.S. : Vous y avez cru ?
Tout est juste, sauf la réalisation de façades en imitation panthère, crocodile et zèbre, poisson d’avril !
En ce contexte si particulier, nous avons hésité à publier cet article, mais nous avons trouvé qu’il était utile de continuer à vous faire sourire 🙂

Articles associés

GA Smart Building lance la réalisation du premier hôtel sur la lune
Et demain ?
01.04.2019

GA Smart Building lance la réalisation du premier hôtel sur la lune

Suite à l'appel d'offres lancé par la compagnie de tourisme spatial Moon X, GA Smart Building va construire le premier hôtel sur la lune. Entretien avec Gabriela de Langlais, future cheffe de chantier du projet.

Des villes neutres en carbone, c’est possible ?
Et demain ?
27.02.2019

Des villes neutres en carbone, c’est possible ?

De nombreuses villes s'engagent à devenir neutres en carbone avant 2050, comme Copenhague, Paris, SF. Pari tenable ou promesse utopique ? Enquête.

Vers des bâtiments créateurs de biodiversité ?
Et demain ?
25.10.2018

Vers des bâtiments créateurs de biodiversité ?

Neutralité carbone, nature en ville... Est-il possible d'aller au-delà et d'ériger des bâtiments qui soient des lieux de développement de biodiversité ?