«Il faut digitaliser tout le secteur de la construction, pas seulement l’architecture» Stuart Maggs, Scaled Robotics
Et demain ?

«Il faut digitaliser tout le secteur de la construction, pas seulement l’architecture» Stuart Maggs, Scaled Robotics

09.05.2017

Avec sa start-up Scaled Robotics, Stuart Maggs conçoit et construit des robots dédiés à la construction. Son objectif ? Digitaliser l’ensemble du secteur de la construction – de l’architecte à l’artisan – pour le rendre plus efficace et plus durable. Un point de vue qu’il détaille dans une interview exclusive.

Selon vous, le secteur de la construction est-il désormais entré dans l’ère numérique ?

La construction est assurément déjà entrée dans l’ère numérique grâce à l’utilisation de logiciels de conception BIM. Toutefois, cette industrie reste encore bien loin de là où elle devrait être. Au cours des 10 dernières années, nous avons assisté à une véritable mutation. Les architectes se sont non seulement mis à utiliser des logiciels pour rédiger, simuler et modéliser en 3D, mais ils ont également changé de regard. Ils ont intégré la digitalisation dès la conception de leur projet. Les chefs de chantier sont équipés pour leur part d’ipads et de stations totales. Pour autant, le chantier lui-même repose encore principalement sur une méthodologie de production fondée sur des compétences manuelles.

Quelles sont les conséquences de ce retard ?

Les conséquences sont multiples. Les méthodologies et les technologies développées en Europe et en Amérique sont désormais utilisées dans le monde entier alors qu’elles consomment énormément d’énergie et de ressources. Ce n’est tout simplement pas durable sur le plan environnemental ou économique. Nous devons trouver de nouvelles façons de construire pour relever les défis auxquels l’industrie de la construction est confrontée maintenant.

Cela s’annonce difficile de changer les habitudes ?

Pour rattraper ce retard, l’industrie a besoin d’une évolution rapide et non d’une révolution : il faut mettre en place un nouveau cadre numérique pour toutes les étapes de travail. Que ce soit hors site ou sur site. Ce nouveau référentiel devra regrouper les différents systèmes, les métiers et les entreprises, le tout dans un système cohérent. C’est la base nécessaire à la mise en œuvre à grande échelle des nouvelles technologies de production.

La généralisation du BIM sera donc cruciale…

Le BIM est un outil très important qui jette les bases d’un processus de construction numérique de bout en bout. Mais il semble fou de concevoir numériquement et de construire encore manuellement. C’est comme si nous créions nos films en HD pour les regarder sur une télévision des années 50 ! Le potentiel de BIM est donc actuellement diminué par les limites des outils de fabrication disponibles. Chez Scaled Robotics, nous croyons que la prochaine étape sera de combler le fossé entre le numérique et le physique grâce à l’introduction de robots mobiles sur les chantiers. Les modèles BIM peuvent être très détaillés mais sans les bons outils de production, la plupart de ces informations et de leur valeur intrinsèque sont perdues.

Pensez-vous que la nouvelle génération (architectes, ingénieurs…) favorisera cette digitalisation ?

Je pense que la jeune génération d’architectes et d’ingénieurs est très ouverte au changement et pousse activement l’industrie vers l’avant. Elle est sans doute mieux « équipée » pour comprendre pleinement ces nouveaux outils et en  tirer parti. Cela dit,  la génération plus âgée dispose de l’expérience nécessaire pour concrétiser et réussir les projets. Il faut donc travailler tous ensemble. L’un des plus grands défis de la construction sera surtout de recruter de jeunes travailleurs talentueux qui sachent aller vers d’autres industries, vers de nouveaux outils, vers de nouvelles opportunités. Il faut se mobiliser pour attirer de nouveaux talents avec des nouvelles idées vers le secteur de la construction.

Un article signé OKedito

Articles associés

Maquette numérique : quelle plateforme BIM choisir ?
Et demain ?
13.09.2017

Maquette numérique : quelle plateforme BIM choisir ?

Le chemin vers le BIM passe souvent par le choix d'une plateforme. Rémi Visière, Directeur R&D et Innovation de GA Smart Building, partage son expérience et ses conseils

Quelle place pour le robot dans le bâtiment de demain ?
Et demain ?
19.10.2016

Quelle place pour le robot dans le bâtiment de demain ?

L'arrivée des robots dans tous les stades de la construction du bâtiment se précise. Et même dans sa vie au quotidien. Décryptage.

Les hôtels à l’ère du 4.0
Et demain ?
09.02.2018

Les hôtels à l’ère du 4.0

L'hôtellerie ouvre ses portes au numérique et se transforme avec les objets connectés, la réalité virtuelle ou l'intelligence artificielle.