Des bienfaits de l’art dans les bureaux
Et demain ?

Des bienfaits de l’art dans les bureaux

25.01.2017

Depuis douze ans, l’entreprise rentingART installe des expositions temporaires d’art contemporain dans les bureaux de grandes entreprises partout dans le monde. Comment l’art participe-t-il au bien-être au travail ? Rencontre avec Jade Tarrusson, business development manager chez rentingART.

Quels sont les effets bénéfiques de l’art dans l’entreprise ?

L’art est un formidable outil de communication pour l’entreprise qui permet de valoriser la perception de ces locaux tout en répondant à la problématique du bien-être en entreprise des collaborateurs. Aujourd’hui, 70 % de nos actions sont d’ailleurs tournées vers les collaborateurs. L’art permet de s’évader quelques minutes par jour, c’est une source d’ouverture d’esprit et un sujet pour échanger. Il participe activement au bien-être des salariés, ils s’arrêtent, discutent, ça crée toujours des échanges…

Que proposez-vous aux entreprises intéressées ?

Nous travaillons avec plus de 150 artistes contemporains dans le domaine de la photographie, de la peinture, de la sculpture en passant par l’art numérique. Nous installons des expositions dans leurs locaux autour de thématiques qui font écho à leur identité, leur culture et leur actualité. Ces expositions sont renouvelées suivant un rythme défini par l’entreprise, tous les trois, quatre ou six mois. L’objectif est de réenchanter et dynamiser l’espace de travail, le regard et la créativité, créer des interactions et des discussions. Ensuite, nous apportons beaucoup d’importance à la médiation. Nous souhaitons donner à tous des clés pour comprendre l’art contemporain et permettre aux collaborateurs de construire leur opinion sur les œuvres pour sortir du traditionnel « j’aime » ou « je n’aime pas ». Nous utilisons des cartels : petits encadrés à côté des oeuvres comme dans les musées et nous publions pour chaque exposition des catalogues pour les collaborateurs. Nous imaginons également des événements, des visites guidées et des conférences pendant la pause déjeuner autour de l’exposition ou de l’histoire de l’art. L’art est aussi un outil adapté au team building comme lors d’atelier de street art, de photographie ou de green graffiti, activité qui consiste à créer une fresque en mousse végétale. Dans la majorité de nos entreprises clientes, les collaborateurs sont aussi associés à la sélection des oeuvres d’art, les impliquer est essentiel et cela leur permet aussi de devenir des médiateurs auprès de leurs collègues !

Depuis mars 2016, vous proposez également de l’art digital dont certaines œuvres sont installées dans les locaux de GA à Paris. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Aujourd’hui grâce à l’art digital, nous touchons des entreprises tournées vers la technologie et l’innovation.

Dans le cas de GA à Paris, nous avons installé plusieurs écrans full HD mats anti-reflets dans la bibliothèque de leur Work Café. C’est une manière de rencontrer la nouvelle création et de valoriser l’espace. Nous diffusons chaque jour des GIF, de l’art vidéo, mais aussi des oeuvres génératives qui évoluent en temps réel par exemple en fonction de certaines données (souvent en lien avec l’entreprise). Nous cherchons à faire connaître ces créateurs au grand public, en diffusant des oeuvres trop souvent cantonnées aux galeries d’art et aux musées. L’installation des écrans nécessite une simple prise électrique et une connexion internet. Nous contrôlons la programmation à distance, ce qui nous permet de proposer un artiste différent chaque jour à partir d’un catalogue de plus de 10 000 oeuvres digitales. Nous faisons en sorte d’adapter les propositions artistiques à l’ADN de l’entreprise et à l’actualité (programmation plus féminine pour la journée de la femme, orientée écologie / développement durable durant la COP22). rentingART est aussi associée à une jeune fondation ‘The Funding Art Society’ qui permet de financer des projets de création numérique.

 

Un de vos objectifs est-t-il également de réconcilier les artistes avec le monde de l’entreprise ?

C’est vrai que certains artistes sont parfois réticents à l’idée d’exposer en entreprise mais ce n’est pas le cas de tous celles et ceux avec qui nous travaillons et qui soutiennent notre démarche. Aujourd’hui, l’entreprise prend de plus en plus de place dans le mécénat d’art. C’est relativement nouveau en France, mais très répandu aux Etats-Unis où les grands mécènes sont des entreprises et des grands patrons.

***

Signée en 2015 par 13 acteurs de l’immobilier et le Ministère de la Culture, la charte un immeuble, une œuvre invite les promoteurs à acquérir une œuvre d’art pour chaque construction ou rénovation d’immeuble et à l’installer dans le bâtiment. Une initiative originale pour « apporter l’art dans la vie, dans le lieu le plus quotidien qui soit, ce lieu où l’on réside, ce lieu où l’on travaille » déclarait Fleur Pellerin lors de la signature. Selon le ministère de la culture, environ un millier d’œuvres pourraient ainsi être commandées et installées chaque année dans des immeubles de bureaux.

Un article Usbek & Rica

Articles associés

Upcycling : rencontre avec Imogen Ohlson
Et demain ?
02.08.2016

Upcycling : rencontre avec Imogen Ohlson

L'artiste Imogen Ohlson a recyclé chez ICI Montreuil les cartes de vœux papier de GA pour en faire des œuvres d'art.

Smart building : ceci n’est pas une ampoule
Et demain ?
05.09.2016

Smart building : ceci n’est pas une ampoule

Les objets connectés et la domotique révolutionnent l'éclairage. Qui devient intelligent, économique et multifonction.

Startup retreats, des espaces-temps pour créer et entreprendre
Et demain ?
19.04.2016

Startup retreats, des espaces-temps pour créer et entreprendre

[Les startup retreats brisent les habitudes du quotidien et offrent un cadre de travail exotique et inspirant.]