« Travailler sur soi pour offrir le meilleur aux autres » Angèle Ferreux-Maeght
Et demain ?

« Travailler sur soi pour offrir le meilleur aux autres » Angèle Ferreux-Maeght

28.10.2016

Passionnée depuis l’enfance par la cuisine et les bons produits, Angèle Ferreux-Maeght a grandi entre le 14e arrondissement de Paris et le soleil de Grasse. Après plusieurs expériences professionnelles sur des marchés et dans l’alimentation détox à l’étranger, elle a lancé en 2011 un service de traiteur bio de saison et sans gluten pour les professionnels. Installés depuis 2014 dans un espace de travail atypique – une maison en plein Paris –, les 16 salariés de La Guiguette d’Angèle travaillent dans la joie et la bonne humeur. Rencontre avec une entrepreuneuse épanouïe…

Comment occupez-vous votre espace de travail et quelles activités pratiquez-vous en équipe ?

La maison que nous occupons est au calme au fond d’une cour. Les cuisines se trouvent dans l’atelier et j’ai aménagé le jardin de la maison familiale où l’on déjeune très souvent toutes ensemble. Prochainement on va agrandir les bureaux pour aménager un espace pour se détendre. Dans les locaux, nous avons déjà à disposition plusieurs outils de bien-être et de relaxation comme le Bol d’Air Jacquier que les filles respirent quotidiennement et la fontaine Mélusine qui permet de purifier l’eau. Une coach sportive vient une fois par semaine pour nous booster et on va au restaurant ensemble tous les mois. Mais rien n’est vraiment planifié, cela se fait de manière naturelle selon les envies et les disponibilités de chacun. On fait aussi du footing ensemble et parfois du lasergame !

Selon vous quelle est la recette pour être heureux et épanoui au travail ?

Je suis toujours ouverte et j’essaye d’être à l’écoute de ce que mes collaboratrices ont à me dire. C’est ma façon d’être avec les autres dans ma vie personnelle comme professionnelle. Je pense que c’est en étant écoutés et respectés que les membres d’une équipe peuvent se sentir considérés et épanouis au travail. Selon moi, pour être un bon entrepreneur il faut être une bonne personne à la base. Cela nécessite de travailler sur soi, faire du développement personnel pour offrir le meilleur de soi-même aux autres. C’est une démarche dans laquelle je suis engagée depuis toujours. Se remettre en question, essayer de ne pas avoir d’égo permet d’être véritablement à l’écoute de l’autre…

Votre équipe est uniquement féminine, c’était une volonté de votre part ?

Non, c’est un pur hasard mais toutes les personnes qui postulent pour travailler à La Guinguette sont des femmes ! Elles sont toutes extrêmement solidaires les unes des autres, il n’y a pas de rivalité ni de jalousie, c’est comme une grande famille. Mais il arrive parfois que des hommes viennent travailler avec nous en renfort et cela se passe très bien !

Vous avez suivi une formation professionnelle au Collège Européen De Naturopathie. Comme cela influence-t-il votre travail au quotidien ?

La cuisine et la naturopathie sont mes deux passions, c’était donc une continuité naturelle de lier les deux. Le principe de la naturopathie c’est de prendre soin de sa santé et cela ne peut qu’être bénéfique à tous. Notre manière de travailler est fortement influencée par cette approche. Notre façon d’être, de cuisiner et de nous nourrir… Par exemple nous utilisons de très bons aliments pour confectionner nos jus, nous cuisinons plutôt cru, nous ne faisons pas frire et nous utilisons très peu de viande… De nombreux membres de l’équipe étaient déjà sensibilisés à la nourriture saine, mais tous ne connaissaient pas la naturopathie. C’est donc un apprentissage permanent et un véritable partage au sein de l’équipe.

Un article signé Usbek & Rica avec le concours de La Guinguette d’Angèle : service de traiteur bio, de saison et sans gluten, pour les professionnels

Articles associés

Chief Happiness Officer, Directeur Général du Bonheur ?
Et demain ?
09.09.2016

Chief Happiness Officer, Directeur Général du Bonheur ?

La fonction de Chief Happiness Officer se développe dans les start-up et les grandes compagnies, témoin de la prise de conscience croissante que le bien-être des salariés fait aussi le bonheur de l'entreprise.

Rire plus pour travailler mieux ? Petite histoire de l’humour au bureau
Et demain ?
08.07.2016

Rire plus pour travailler mieux ? Petite histoire de l’humour au bureau

Rire plus pour travailler mieux ? L'histoire de l'humour au bureau, désormais reconnu comme une composante indispensable.

Alain D’Iribarne : « Le bien-être est en train de rentrer dans le cahier des charges des grands projets immobiliers »
Et demain ?
24.03.2016

Alain D’Iribarne : « Le bien-être est en train de rentrer dans le cahier des charges des grands projets immobiliers »

Le bien-être et la qualité de vie au travail permettent aux entreprises d'attirer et conserver les profils talentueux.