Smart Building : comment la big data rend le bâtiment toujours plus intelligent
Et demain ?

Smart Building : comment la big data rend le bâtiment toujours plus intelligent

16.02.2016

L’ambition des objets connectés dans le bâtiment est simple : combiner confort des utilisateurs et efficacité énergétique. Pour y parvenir, toujours plus de données énergétiques sont extraites. Ces données constituent la big data du bâtiment et permettent une gestion intelligente des ressources… à condition de bien les utiliser !

Une multiplication des objets connectés dans le bâtiment intelligent

La demande croissante de données énergétiques du bâtiment va de pair avec la démocratisation des objets connectés. Les capteurs et compteurs en tout genre se généralisent : prises électriques, luminaires et même la traditionnelle machine à café sont désormais connectés en réseau. Elles produisent, ensemble, la big data du bâtiment.

Avec ce regain d’intérêt pour la domotique, à quoi s’attendre pour demain ? Si la place des drones reste à imaginer dans le bâtiment, celle des robots paraît plus évidente. Le robot purificateur d’air, présenté au CES 2016, en est un parfait exemple.

Une utilisation efficace des données énergétiques du bâtiment intelligent

L’analyse de cette big data du bâtiment permet une gestion centralisée et fine des ressources. Chauffage, climatisation, éclairage : tout est mis en œuvre pour assurer le confort des utilisateurs et optimiser les coûts énergétiques. En parallèle, les données deviennent plus accessibles, sur tablette et smartphone : une connectivité en temps réel pour des décisions rapides et précises !

Des objets connectés… et autonomes ? La domotique tend vers toujours plus d’autonomie, avec des objets qui communiquent entre eux. En prenant en compte les données à un instant précis, les systèmes sont aujourd’hui capables de prendre, seuls, des décisions pour optimiser la consommation énergétique du bâtiment. Au sein de notre siège social Agua à Toulouse, le confort et la performance énergétique de l’immeuble sont ainsi pilotés par le logiciel auto-apprenant Gapéo. Une réelle intelligence artificielle au sein du bâtiment, au service du confort et du bien-être des occupants.

Transparence et sécurité : les nouvelles problématiques de la big data du bâtiment intelligent

L’essor de l’Internet des objets et cette croissance exponentielle d’informations soulèvent la question de la sécurité. Face à cet agrandissement de la fenêtre d’attaques potentielles, l’ensemble des données et le réseau qui les accueille se doivent d’être fiables et sécurisés.

Un point essentiel à régler, alors que se profilent déjà les prochaines étapes du bâtiment intelligent du futur. Telle que la culture de l’open data, qui prône des systèmes ouverts et des accès libres aux données énergétiques des bâtiments.

Un article signé WordAppeal

Articles associés

Smart building : ceci n’est pas une ampoule
Et demain ?
05.09.2016

Smart building : ceci n’est pas une ampoule

Les objets connectés et la domotique révolutionnent l'éclairage. Qui devient intelligent, économique et multifonction.

Interfaces vocales et chatbots : bienvenue dans le smart building de demain
Et demain ?
16.02.2017

Interfaces vocales et chatbots : bienvenue dans le smart building de demain

À quoi pourrait ressembler notre quotidien au bureau avec les chatbots ? Plongez dans le smart building de demain, avec la journée de Juliette.

Ouvrir les nouveaux possibles du smart building
Et demain ?
16.02.2018

Ouvrir les nouveaux possibles du smart building

L'ingénieur et architecte Eric Cassar imagine des modes de vie dans le bâtiment avec des espaces au pluriel, partagés, connectés, qui évoluent dans le temps.