Au-delà des écrans
Et demain ?

Au-delà des écrans

17.05.2017

D’après une étude menée en 2014, nous passerions en moyenne 7 heures par jour à les regarder. Mais à quoi pourraient bien ressembler les écrans de demain ? Des lunettes connectées aux écrans pliables, tour d’horizon des innovations qui pourraient bientôt envahir notre quotidien et nos bureaux…

Les lunettes connectées en entreprise ?

Au printemps 2015, le géant Google abandonnait son projet de lunettes connectées pour les particuliers mais développe toujours des prototypes de Google Glass adaptées au monde de l’entreprise. Avec son programme baptisé Glass at Work (les lunettes au travail), Google prévoit de vendre 10 millions d’exemplaires par an d’ici 2018 et vise essentiellement les secteurs de la médecine, de la maintenance, de l’énergie, mais aussi… de la restauration ! L’entreprise KFC a déjà testé des lunettes connectées dans le cadre de formations. Les travailleurs dans le bâtiment et de la logistique pourraient aussi bénéficier de dispositifs de réalité augmentée. La start-up californienne Daqri imagine déjà des « smart helmets », casques de chantier connectés équipés d’écran pour visualiser les plans de construction en un claquement de doigts.

Elle aussi basée à Mountain View, l’entreprise Atheer développe des lunettes connectées équipées de caméras qui reconnaissent les gestes effectués dans l’espace. Les écrans virtuels déplacés par les doigts gantés de Tom Cruise dans Minority Report sont sur le point de devenir réalité…

Des écrans pliables et surfaces tactiles

L’avenir des écrans ne se joue pas seulement de l’autre côté de l’Atlantique. Dans leur laboratoire, les chercheurs experts en nanotechnologies et en électronique de la start-up toulousaine Nanomade ont élaboré une encre transparente à base de nanoparticules qui permet de rendre tactile n’importe quelle surface imprimée. La rigidité des écrans tactiles pourrait bientôt laisser la place à des claviers flexibles comme du chewing gum et des bureaux dont certaines zones pourraient devenir tactiles. Nanomade travaille avec de grands entreprises de la téléphonie et de l’électronique, mais aucune application n’est encore commercialisée pour le moment. Quant à l’entrerprise française Cicret, elle a imaginé un bracelet qui projette un écran tactile sur votre avant-bras ! Si cet outil semble révolutionnaire dans sa vidéo de présentation, le journal spécialisé dans les technologies 01tnet précise que cette application, si excitante soit-elle, parait bien trop futuriste et ambitieuse au vu des technologiques actuelles.

Et si demain, l’écran tactile devenait has been ? C’est le pari que fait Tom Carter. Cet ingénieur en informatique basé à Bristol développe une technologie qui permet d’interagir avec un écran sans pour autant le toucher ! Finies les traces de doigts sur les tablettes et bureaux partagés ! Son dispositif dit haptique repose sur la sensation du toucher et les perceptions tactiles. Pour fonctionner, l’écran est relié à une interface constitué d’une centaine de haut-parleurs. Ces derniers émettent des ultra-sons à la verticale que la paume de la main peut ressentir et perturber, permettant ainsi d’effectuer des actions sans aucun contact. D’ici les prochaines années, cette interface révolutionnaire pourrait trouver des applications inattendues notamment dans le domaine de l’hygiène : pour se rendre à son étage, plus besoin de toucher les boutons de l’ascenseur équipé d’un tel dispositif : un simple geste de la main à travers l’interface à ultrasons pourrait suffire !

Troisième dimension

Installé en Californie, le physicien Français David Fattal a été récompensé par le pestigieux Massachuset Institut of Technologie (MIT) pour le développement d’un écran futuriste qui projette des illusions holographiques avec votre smartphone. Cette technologie repose sur une modification du système de rétroéclairage de l’écran et permet de faire surgir des objets en trois dimensions visibles sans pour autant porter de lunettes 3D. Le domaine automobile devrait profiter de nombreuses applications de cette technologie qui pourraient aussi rendre les visioconférences plus réelles que jamais !

Un article signé Usbek & Rica

CC0 Unsplash - Frank Okay

Articles associés

Objets connectés : de l’importance de la sécurité des données en entreprise
Et demain ?
11.03.2016

Objets connectés : de l’importance de la sécurité des données en entreprise

Les objets connectés impliquent de nouveaux risques pour les entreprises : comment protéger un bâtiment intelligent ?

Et si on travaillait mieux dans la nature ?
Et demain ?
03.02.2016

Et si on travaillait mieux dans la nature ?

Selon la Harvard Business Review, travailler dans la nature permet aux salariés d'être plus concentrés et productifs.

Des bienfaits de l’art dans les bureaux
Et demain ?
25.01.2017

Des bienfaits de l’art dans les bureaux

Comment l'art participe-t-il au bien-être au travail ? Rencontre avec Jade Tarrusson, business development manager chez rentingART.