Communications unifiées : la fin du téléphone de bureau ?
Et demain ?

Communications unifiées : la fin du téléphone de bureau ?

25.07.2016

À l’heure du nomadisme professionnel, le téléphone fixe, assigné à un poste de travail et posé sur le bureau semble dépassé. Tandis que les collaborateurs ne tiennent plus en place et sont amenés à échanger de plus en plus d’informations, la téléphonie en entreprise s’adapte aux nouveaux usages. À l’avenir, les communications unifiées pourraient bien sonner le glas du bon vieux combiné qui prend la poussière…

En 1992, Apple lançait le premier logiciel de visiotéléphonie CU-SeeMe sur ses ordinateurs. Depuis, les moyens technologiques se sont largement développés, faisant drastiquement baisser les coûts de communication. Difficile aujourd’hui d’imaginer travailler sans envoyer un email ou organiser une réunion par visio-conférence. L’apparition des nouvelles technologies a profondément modifié le travail et l’organisation des entreprises, et le téléphone fixe apparaît comme un outil dépassé par la diversité et le volume des informations que les collaborateurs et les clients échangent. Pourrions-nous pour autant nous passer de nos téléphones de bureaux ? Pour remplacer nos systèmes de communication désuets et s’adapter aux nouvelles organisations du travail, les communications unifiées révolutionnent la téléphonie et les communications en entreprise.

Les communications unifiées, c’est quoi ?

La proximité et la fluidité des communications constituent un gage d’efficacité dans le travail. Dans cette perspective, les communications unifiées centralisent les multiples canaux de communication utilisés dans l’entreprise (téléphones professionnels et personnels, email, applications). Une démarche considérée par les collaborateurs comme un réel enjeu stratégique à l’heure du développement du télétravail. Finie la messagerie professionnelle déconnectée de l’adresse email ou du logiciel de vidéo-conférence. Désormais, tout est connecté afin de gagner en efficacité et en productivité. Grâce au système de voix sur IP tout peut par internet.

La mobilité est désormais reine et tout l’enjeu est de proposer des outils simples et accessibles depuis n’importe quel terminal et en tout lieu. L’idée : pouvoir commencer une discussion sur une messagerie instantanée via un appareil mobile (tablette ou smartphone), poursuivre en vidéo-conférence, inviter des collaborateurs situés dans d’autres locaux et partager des documents éditables de manière collaborative sans quitter son environnement.

Un nécessaire accompagnement

Pionnière dans le domaine, l’entreprise Microsoft propose depuis 2010 une solution alternative baptisée Lync (contraction de « Link » et « Sync »). Il s’agit d’une plateforme qui centralise tous les moyens de communication accessibles via l’ordinateur en remplaçant le téléphone traditionnel et ses fonctionnalités peu intuitives. Lync permet par exemple d’organiser des réunions en vidéo-conférence, de passer des appels groupés, d’échanger des fichiers et de discuter via une messagerie instantanée. D’autres solutions à l’instar de Cisco Jabber existent dans un marché qui est en pleine expansion. En France, les entreprises de la téléphonie sont aussi dans la course. Leader mondial des solutions de collaboration à distance, Arkadin propose des dispositifs audio, web et vidéo et assure un véritable suivi au sein des entreprises pour accompagner la conduite du changement.

Car en matière de communication, l’accompagnement des équipes et des collaborateurs est déterminant, au risque que ces nouveaux outils ne soient contre-productifs. Deux enjeux restent en effet centraux : les utilisateurs peuvent vite se heurter à la multitude de canaux possibles (messagerie, vidéo, audio, etc.) et ne pas savoir lequel choisir de manière adéquate. Ensuite, pour certaines entreprises, l’interopérabilité : comment appeler un collaborateur externe qui ne possède pas le même système ? Deux défis à résoudre en associant au maximum les collaborateurs et en tenant compte de leurs usages.

Mais alors à quoi pourraient ressembler nos communications professionnelles dans les années à venir ? La société Arkadin annonce d’ores et déjà l’apparition d’outils de visioconférence 3D utilisant les projections holographiques pour créer l’impression d’une présence physique des participants aux réunions.
La communication du futur sera bien loin du téléphone du XXe siècle…

Un article signé Usbek & Rica

Crédits header : CC0 Pavan Trikutam _ Unsplash

Articles associés

« Nous avons besoin de lieux physiques pour se rencontrer et créer »
Et demain ?
07.09.2016

« Nous avons besoin de lieux physiques pour se rencontrer et créer »

Rien ne peut remplacer les effets positifs de l'espace de travail partagé et ses interactions créatives et stimulantes.

La quête du silence au bureau
Et demain ?
26.04.2017

La quête du silence au bureau

La quête du silence dans l'openspace : des zones de silence à la technique du masquage sonore, tour d'horizon des solutions innovantes pour favoriser la concentration dans l'entreprise.

Alexandre Jost : « La liberté est l’une des clés de l’épanouissement au travail »
Et demain ?
01.03.2017

Alexandre Jost : « La liberté est l’une des clés de l’épanouissement au travail »

Pour Alexandre Jost, fondateur de la Fabrique Spinoza, le bonheur au travail peut être un véritable levier pour la croissance.