L’impression 3D : une innovation en béton
Et demain ?

L’impression 3D : une innovation en béton

26.10.2016

Une imprimante 3D géante capable de construire une maison en béton en seulement 24 heures ? La réalité semble bien sur le point de rejoindre la fiction. Tour d’horizon des initiatives les plus prometteuses.

L’impression 3D pourrait révolutionner la construction immobilière dans les années à venir, après avoir conquis les secteurs de l’industrie, de l’aéronautique à l’orfèvrerie en passant par l’ingénierie médicale. Apparue il y a plus de trente ans, cette technologie fabrique des objets par ajout de matière, couche par couche, grâce à la conception assistée par ordinateur. Appliquée à la création de bâtiments, elle n’utilise pas le plastique ou les poudres métalliques comme matière première, mais le béton. Un béton légèrement modifié, auquel on ajoute des fibres chimiques et des additifs pour réduire les temps de séchage et améliorer l’adhérence des multiples couches qui se superposent jusqu’à former l’immeuble ou la maison.

Pour déplacer la tête d’extrusion du béton – qui imprime les couches successives –, deux techniques existent : soit une lourde grue-portique comme l’illustre le projet Contour Crafting mené par l’Université de Californie du Sud, soit une petite grue armée d’un bras robotique comme l’envisage le fabricant français Constructions-3D.

Une maison à 3 500 euros construite en 24 h

Le premier avantage : faire chuter les prix et raccourcir considérablement les délais comme l’illustrent les premières maisons d’habitation construites en 2014 par le chinois WinSun Global. Il s’agit de pavillons presque classiques d’un étage, aux toits pentus, d’une surface de 200 m² pour un prix record de 3 500 euros. Elles sont sorties de terre en seulement 24 heures grâce à une imprimante géante de 32 mètres de long, 10 de large et 6,6 de hauteur. Deuxième avantage : l’impression 3D libère la créativité des architectes comme le prouvent les bureaux construits en 2015 dans le quartier d’affaires de Dubaï avec leurs formes rondes et douces, presqu’organiques. Dernier avantage : le respect de l’environnement puisque la construction permet de recycler les déchets industriels.

Mixer usages traditionnels et technologies avancées

Quel va être l’impact de l’impression 3D sur la construction immobilière ? Dans une interview accordée au site 3Dnatives, Romain Duballet, co-fondateur de la start up de XtreeE, estime que « certaines techniques sont amenées à disparaître, celles qui ne peuvent rivaliser en rapidité, facilité, ou bien en qualité. Mais l’impression 3D va aussi être pertinente dans des techniques hybrides, qui mixent usages traditionnels et technologies avancées ». Il ne s’agit donc pas de faire table rase de techniques plus anciennes, mais de s’appuyer sur cette nouvelle technologie pour permettre aux architectes et constructeurs de concrétiser leurs visions en inventant des bâtiments durables, plus sûrs et moins chers.

Un article signé WordAppeal

Articles associés

Le béton, un matériau d’art ?
Et demain ?
31.08.2016

Le béton, un matériau d’art ?

Architectes, artistes et designers confèrent au béton un rôle central dans leurs œuvres. Découvrez des créations originales qui dévoilent la beauté cachée du béton.

L’impression 3D dans la construction : du béton à la simulation
Et demain ?
09.03.2018

L’impression 3D dans la construction : du béton à la simulation

L'impression 3D avance à grands pas dans le bâtiment. Quels avantages ? Quelles technologies choisir ? Quelles performances énergétiques attendre ?

La révolution digitale débarque sur les chantiers
Et demain ?
07.02.2019

La révolution digitale débarque sur les chantiers

La digitalisation offre de nombreuses opportunités d'amélioration du suivi, de la sécurité et de la qualité des projets immobiliers, en usine et sur les chantiers de construction.