Et la lumière fut !
Et demain ?

Et la lumière fut !

13.01.2017

Si les bienfaits de la lumière sur le bien-être et la santé des salariés ne sont plus à prouver, des solutions existent pour pallier le manque de lumière naturelle.

D’après une étude menée en 2014 par des chercheurs de l’université de l’Illinois, les salariés dont le bureau est exposé à la lumière naturelle auraient des nuits plus longues (de 46 minutes) et un sommeil de meilleure qualité. « La lumière solaire est la meilleure lumière car elle comporte un spectre très riche, des ultra-violets aux infrarouges » précise Claude Gronfier, chercheur en chronobiologie à l’Inserm. « La lumière naturelle permet une vision optimale mais elle produit aussi de très nombreux effets non-visuels ! La partie bleue du spectre lumineux synchronise notre horloge biologique, augmente la concentration et les capacités cognitives, inhibe le sommeil pendant la journée. Comme l’oreille qui permet d’entendre et de rester en équilibre, notre œil a deux fonctions. Si les premières recherches en chronobiologie ont été menées sur des rongeurs, les études des dix dernières années ont montré à quel point l’homme était lui aussi sensible à la lumière. »

Une bonne hygiène de lumière

Régulant notre horloge interne et notre rythme biologique, la lumière joue ainsi un rôle essentiel dans notre équilibre au quotidien et comporte de très nombreux bienfaits. Elle améliore le moral, favorise la concentration ou encore l’apprentissage. L’exposition des bureaux est alors une donnée importante à prendre en compte et la notion d’« hygiène de lumière » émerge peu à peu. « Comme une bonne hygiène alimentaire ou une hygiène de sommeil, l’hygiène de lumière est difficile à quantifier. Elle dépend des besoins de chacun et des moments de la vie, mais il s’agit avant tout de veiller à son exposition au quotidien » explique Claude Gronfier. Idéalement, elle repose sur une exposition pendant la journée à la lumière naturelle en plein air ou à travers des fenêtres, une diminution progressive de la lumière le soir (car la lumière bleue présente dans la lumière naturelle inhibe la somnolence) et une totale absence de lumière pour s’endormir afin d’avoir un sommeil parfaitement réparateur. « Une sous-exposition ou une exposition de trop forte intensité en fin de journée crée des troubles du sommeil et dérègle l’organisme » souligne le chercheur.

Aujourd’hui, les bureaux nouvelle génération privilégient la lumière naturelle. Claude Gronfier le reconnait « Il faut par ailleurs optimiser l’exposition à la lumière naturelle en dehors des heures de travail. Faire des pauses à l’extérieur ou à proximité de fenêtres, prendre le bus plutôt que le métro par exemple. Faire de la marche et du vélo pour profiter au maximum de la lumière. Plusieurs enquêtes montrent qu’en hiver certains employés de bureaux ne voient pas la lumière solaire pendant la journée ! »

Pour tirer profit des effets positifs de la lumière, plusieurs solutions innovantes existent.

Fibre optique et luminothérapie

Imaginé par deux étudiants de l’école Polytechnique, le système d’éclairage hybride baptisé « Echy » utilise des capteurs optiques orientables installés sur le toit. La lumière du soleil est ainsi concentrée et rediffusée à l’intérieur grâce à des fibres optiques. Un panneau de 3m² de capteurs peut éclairer une surface de 100m² ! Une manière écologique et économique de faire entrer le soleil dans les intérieurs sombres.

Vous travaillez sur votre écran jusqu’à des heures tardives ? Le logiciel gratuit prénommé F.lux réchauffe progressivement la couleur de votre écran pour l’adapter à la diminution de la lumière naturelle (et notamment la lumière bleue qui retarde l’endormissement). Une solution agréable pour les yeux qui prépare au sommeil.

L’entreprise française Solvital spécialisée en luminothérapie propose différentes lampes pour compenser le manque de lumière naturelle au bureau. Le remède idéal pour lutter contre le blues hivernal (ou d’un été qui tarde à arriver) ! Par exemple, la Dayvia Ice est un panneau courbé et design de 70 cm de hauteur qui peut se poser sur votre bureau et éclairer votre journée. « Tout le monde ne fait pas une dépression saisonnière ou un blues d’hiver » reconnait Claude Gronfier. « Mais selon les études, c’est un phénomène qui touche entre 5 à 10 % des salariés. Pour ces personnes-là, la luminothérapie peut être très positive, d’autant qu’il n’y a pas de médicaments pour prévenir et traiter ce trouble. » 

Il existe aussi des lunettes de luminothérapie. Aussi compactes que des lunettes de vue, elles diffusent 3 intensités lumineuses grâce à 8 diodes électroluminescentes et s’alimentent via un câble USB. Discrètes et légères, c’est l’accessoire ultra-moderne idéal pour recharger les batteries à la maison, comme au bureau.

Alors, pour le bien-être de tous, laissons entrer le soleil… au bureau !

Un article signé Usbek&Rica

Crédits : CC0 Bethany Legg - Unsplash , CC0 Matt Hoffman - Unsplash , CC0 Olu Eletu - Unsplash

Articles associés

L’éclairage LED apporte bien plus que la lumière aux bureaux
Et demain ?
07.06.2018

L’éclairage LED apporte bien plus que la lumière aux bureaux

Les LED montent en puissance dans l'immobilier d'entreprise et permettent la géolocalisation, l'accès internet et bien-être et efficacité au travail

Les façades (hyper)actives du Groupe GA
Et demain ?
14.12.2016

Les façades (hyper)actives du Groupe GA

Les façades actives : un savoir-faire de GA Smart Building qui allie confort utilisateur et performance énergétique.

Toi, toi, mon toit : que faire sur les toits des bâtiments ?
Et demain ?
06.03.2017

Toi, toi, mon toit : que faire sur les toits des bâtiments ?

Production d'énergie durable, végétalisation ou même espace de vie : les nouveaux usages des toits des bâtiments professionnels.