Gymnote II, une résidence étudiante pour le compte de Kley à Cergy

Gymnote II, une résidence étudiante pour le compte de Kley à Cergy

Avec Gymnote II, GA Smart Building a réalisé une résidence étudiante de 191 lits dans 162 logements pour le Groupe Kley

Type de réalisation

Hôtellerie

Nombre de logements : 162 logements, 191 lits

Emplacement : Nord / IDF

Statut : Réalisé

Durée des travaux : 15 mois (hors Covid-19), 18 mois (décalage lié au confinement)

Architectes

Reichen et Robert & Associés

Avec Gymnote, GA Smart Building réalise un ensemble mixte de 11 000 m², composé d’une résidence étudiante de 191 lits dans 162 logements pour le Groupe Kley et de 6 000 m² de bureaux à destination de Ramsay Santé.

Réalisé en étroite collaboration avec la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) la Ville de Cergy et la SPLA Cergy-Pontoise Aménagement, l’ensemble Gymnote, dessiné par Reichen & Robert, porte une signature architecturale forte.

Gymnote II, une nouvelle résidence étudiante à Cergy, pour Kley

C’est à Cergy que GA Smart Building a réalisé une opération promotion immobilière et de construction d’une résidence étudiante haut de gamme pour le groupe KLEY – investisseur, propriétaire et gestionnaire de résidences étudiantes nouvelle génération. Livrée le 30 septembre 2020 à temps pour la rentrée universitaire malgré la crise sanitaire liée à la Covid-19, la résidence étudiante Gymnote II, immédiatement occupée à 100 %, a pris vie dès le lendemain.

Gymnote II est situé à l’entrée directe de Cergy-Pontoise via la sortie de l’autoroute A15 et se tient à proximité directe de la station de RER Cergy-Préfecture, de l’université et des écoles de commerce et d’ingénieurs de Cergy.

Directement reliée à l’université par une passerelle, la résidence étudiante de 4 650 m² sur 11 niveaux, compte 191 lits dans 162 logements, dont une dizaine en colocation, allant du T3 au T6 avec loggias privatives et terrasses collectives.

Le bien-être des étudiants, une préoccupation majeure de Gymnote II

La résidence propose des services innovants aux étudiants avec plus de 175 m² d’espaces communs à la décoration originale et accessibles 24h/24 : un « Kafé Squat » avec son patio, un espace de coworking « Lab », une salle multi-usages « Kosy », une laverie « Pratiq », une lingerie… De plus, la résidence étudiante Gymnote II est animée au quotidien avec l’organisation de nombreux événements : cours de sport et de yoga, cinéma, cuisine, DIY, lecture, musique, spectacles…

Pour leur confort, le toit de Gymnote II est aménagé en rooftop de 100 m² et une terrasse commune de 30 m² est accessible au 9ème étage.

Le vitrage en façade favorise un large apport en lumière naturelle. Les fenêtres des chambres sont ainsi vitrées du sol au plafond et d’un mur à l’autre, et structurées en façade par des cadres en béton. Cette façade offre une cohérence avec la façade originale et cinétique de l’immeuble de bureaux Gymnote I. Chaque chambre profite par ailleurs d’un raccordement individuel à la fibre optique et de prestations hôtelières très qualitatives avec notamment des salles de bains privatives.

Des salles de bains modulaires produites par Ossabois

La résidence étudiante Gymnote II a été réalisée selon le mode constructif unique du Groupe GA et a bénéficié en complément de la réalisation de plus de 160 salles de bain modulaires par Ossabois. Produites dans les usines françaises d’Ossabois, la filiale bois de GA Smart Building, les salles de bains modulaires ont permis de réduire très significativement les réserves à la livraison ainsi que les délais de construction.

Une réalisation sous fortes contraintes

Fait remarquable, la résidence étudiante Gymnote II et l’immeuble de bureaux Gymnote I et la résidence étudiante Gymnote II prennent place sur une grande dalle qui chapeaute des voies ferroviaires. La SNCF a fixé certaines conditions à la réalisation du projet : la zone d’excavation ne pouvait empiéter à moins de 3 mètres sur le tunnel SNCF et des dispositions techniques ont dû être prises tout au long du chantier pour éviter les vibrations qui auraient pu perturber la bonne conduite du réseau ferré.

Les voies ferroviaires ont imposé elles aussi des contraintes vibratoires qui ont été prises en compte dans la conception de Gymnote et gérées grâce à des procédés constructifs spécifiques.