Florent Rouzies est Projeteur d'exécution chez GA Smart Building, découvrez son métier
MÉTIERS DU GROUPE GA

Projeteur d’exécution

Le Projeteur d’exécution participe aux études d’exécution d’un projet immobilier en modélisant des éléments de coffrage et le ferraillage en béton armé et précontraint. Il y intègre les informations transmises par le service études et projets ainsi que les calculs établis par l’Ingénieur d’études

Rattaché hiérarchiquement au Projeteur principal, le Projeteur d’exécution est en lien avec la plupart des services du Groupe (travaux, études et projets, méthodes, commercial, BIM, usines…). En externe, le Projeteur d’exécution est en relation avec les architectes, maîtres d’œuvre, le bureau de contrôle et les sous-traitants. 

Missions du Projeteur d’exécution

Le Projeteur d’exécution fournit les plans d’exécution à partir du dossier transmis par l’Ingénieur d’affaires et des calculs établis par l’Ingénieur d’études. 

En charge du coffrage, le Projeteur d’exécution s’assure que les différents éléments béton dont il s’occupe sont conçus à leur juste mesure et vérifie qu’ils s’intègrent parfaitement aux autres produits pour former la structure du bâtiment. 

En relation avec le service méthodes, le Projeteur d’exécution met en place tous les inserts nécessaires au transport, à la manutention et à la sécurité. Les inserts sont ces éléments métalliques qui viennent accrocher le produit béton pour qu’il puisse être soulevé, transporté et posé en toute sécurité sur le chantier. En suivant la note de calcul fournie par l’Ingénieur d’études, le Projeteur d’exécution modélise le ferraillage, soit l’ensemble des aciers qui concourent à la solidité de l’élément béton. Une fois ce produit béton modélisé en 3D, il réalise le plan d’exécution de l’élément en 2D, qui guidera sa fabrication à l’usine. Enfin, le Projeteur d’exécution veille à la conformité des plans par rapport à la charte graphique, et vérifie leur concordance avec la note de calcul.

Qualités du Projeteur d’exécution

Technicien, le Projeteur d’exécution maîtrise l’outil de modélisation Tekla, utilisé par GA Smart Building pour dessiner les plans d’exécution. Doté d’une grande capacité d’adaptabilité, il sait réagir face aux différentes demandes et aux événements nouveaux pouvant intervenir sur le projet immobilier. 

Doté d’un réel esprit d’équipe, le Projeteur d’exécution doit s’assurer que son élément est compatible avec ceux que produisent ses confrères. Il sait se rendre disponible, écouter les autres, et travailler collectivement.

Impliqué, le Projeteur d’exécution mène à bien les missions confiées avec méthodologie, rigueur et un réel sens de l’organisation. 

La journée type de Florent Rouzies, Projeteur d’exécution

Après avoir obtenu mon Bac STI2D j’ai suivi durant 2 ans un DUT génie civil à Toulouse. Il s’est trouvé que GA Smart Building était partenaire de l’IUT, ce qui m’a permis de visiter l’usine de préfabrication béton de Labège et de découvrir ce que faisait le Groupe durant mon cursus. Et comme l’IUT relayait aussi les offres d’emploi de GA Smart Building, j’ai postulé en juillet 2017 à un poste de Projeteur d’exécution, que j’ai débuté en septembre. Après un an, je reste agréablement surpris : l’environnement est très dynamique, très moderne, on travaille dans des openspace, il y a une bonne ambiance, assez jeune, avec des rassemblements conviviaux entre collègues lors d’événements comme la Coupe du Monde 2018. Et puis comme les procédés constructifs sont uniques, la prime est à l’innovation.

Début de journée

« Sur l’openspace du Bureau d’Etudes, nous sommes regroupés par chantiers, les Projeteurs principaux et les ingénieurs sont mes voisins directs. Je prends connaissance des modifications qui ont été validées la veille sur Tekla, le logiciel pour modéliser en 2D et 3D. Je prends conseil auprès du Projeteur principal pour savoir quelles seront mes priorités de la journée. En fonction de l’élément à dessiner, je me réfère à l’Ingénieur qui a calculé cet élément. Il me donne une note de calcul, avec laquelle je vais ferrailler l’élément. Prenons une poutre par exemple, je vais y mettre des cadres, des aciers filants, des inserts, ces éléments permettant de démouler, transporter ou sécuriser la pièce produite. 

11h

« Une fois ma poutre modélisée, je vais réaliser le plan qui va servir à sa production à l’usine. Je dois veiller à ce que le plan soit le plus conforme possible : pour cela, je me mets à la place de la personne qui va réaliser la poutre afin de lui donner des informations claires et concises qui ne prêtent pas à ambiguïté. 

Tous les jeudis matin, j’adresse au Projeteur principal un récapitulatif des différents éléments que j’ai réalisé au cours de la semaine passée. »

13h30

« Lorsque j’ai terminé mon plan, je vais le donner en correction à l’ingénieur, qui va vérifier que j’ai bien suivi la note de calcul et la faisabilité du ferraillage, avant de lancer la diffusion informatique du plan. J’envoie alors un fichier sur lequel figure une liste de fers et une nomenclature, qui répertorie les inserts qui servent à la manutention et au transport, mais aussi l’estimation des ressources nécessaires à la fabrication de la poutre. Je transmets ce fichier au service méthodes, qui assure le lien avec les usines. » 

Fin de journée

« Lorsque j’ai fini ma poutre, je commence la modélisation d’un nouvel élément, selon l’ordre de coulage qui m’a été donné par le service méthodes, après concertation avec l’usine et le bureau d’études. »