Najoua Arduini est Directrice du développement immobilier chez GA Smart Building : découvrez son métier
MÉTIERS DU GROUPE GA

Directeur du développement immobilier

En étroite relation avec le Directeur général ou les Directeurs de la promotion, qui ont une couverture régionale, et les Directeurs de Programmes, le Directeur du développement immobilier est chargé de suivre et d’analyser les attentes du marché des utilisateurs et des investisseurs en matière de bureaux, espaces de coworking, résidences hôtelières, bâtiments d’activités et logistique. Le Directeur du développement immobilier imagine sur un terrain identifié le programme immobilier le mieux adapté, créateur de sens et de valeur pour la Cité.   

Missions du Directeur du développement immobilier

Le Directeur du développement immobilier doit avoir une réflexion globale sur le développement de projets immobiliers de grande envergure susceptibles de mixer logements, bureaux et commerces. Il appréhende la ville sous son angle urbanistique, de façon à définir le programme le mieux adapté aux besoins et aux contraintes de l’environnement local. Le rôle du Directeur du développement immobilier est d’imaginer le programme immobilier en adéquation avec le lieu pour garantir sa bonne commercialisation. 

Le Directeur du développement immobilier se positionne en amont des appels d’offres de charges foncières et de projets « clés en mains » pour le compte d’utilisateurs privés ou publics. Pour cela, il est en relation avec les municipalités, les sociétés d’économie mixte, les aménageurs. 

Le Directeur du développement immobilier identifie les appels d’offres avant d’être force de proposition sur la stratégie de réponse. Il tisse des relations avec des partenaires et pilote la réponse, la négociation et la contractualisation avec les clients aux côtés de la Direction générale et des Directeurs de programmes.

Il garantit le développement et la fidélisation d’un réseau d’acteurs clés parmi lesquels des apporteurs d’affaires, architectes, notaires, experts fonciers, collectivités locales, soit tous les acteurs susceptibles de « sourcer » les terrains ou d’être apporteurs d’informations en local. 

En parallèle, le Directeur du développement immobilier noue des relations fortes avec les investisseurs afin de connaître au mieux leurs stratégies d’investissement et leur proposer les ensembles immobiliers les plus adaptés à leurs attentes.

Enfin, le Directeur du développement immobilier participe au développement d’autres produits immobiliers, ou d’autres modèles d’utilisation de surfaces de bureaux, comme le coworking, ce qui nécessite de sa part qu’il mène une veille constante des évolutions des modes de travail et du marché de l’immobilier.  

Qualités d’un Directeur du développement immobilier

Outre son bagage d’études supérieures (école d’ingénieur, de commerce ou 3ème cycle universitaire), le Directeur du développement immobilier doit disposer d’un solide réseau relationnel auprès des organismes publics, des architectes, des bureaux d’études, des investisseurs, des utilisateurs... lui permettant d’être informé en amont des appels d’offres et des projets sur lesquels GA Smart Building pourrait apporter son savoir-faire. Cette forte dimension relationnelle fait de lui un « ambassadeur » du Groupe et requiert de sa part de grandes qualités de communication (présentation, expression orale et écrite, écoute). Le Directeur du développement immobilier est une personne énergique, doué d’un tempérament de développeur et possède la fibre entrepreneuriale. Animateur de réseau, il fait preuve d’une intelligence relationnelle et conjugue au quotidien autonomie et travail d’équipe.

La journée type de Najoua Arduini, Directrice du développement immobilier

À l’issue de ma prépa math sup math spé, j’ai intégré l’ESTP (École Spéciale des Travaux Public), avant de rejoindre le Groupe Vinci d’abord en tant qu’Ingénieur travaux sur chantier puis en tant qu’Ingénieur commercial, avant de devenir Responsable du développement d’une filiale du groupe. En 2017, j’ai intégré GA Smart Building, une entreprise qui correspondait mieux à mes choix de vie et qui partageait mes valeurs. Chez GA, qui est plus proche d’une culture PME que « grand groupe », je travaille dans un climat de confiance. Le fait que le Groupe me permette de concilier activité professionnelle et bénévole est pour moi, qui suis investie dans la vie associative, un facteur d’épanouissement personnel.

Début de journée

« Je commence souvent par prendre un petit-déjeuner « réseau » à l’extérieur avec un client, un prospect ou un partenaire. Je crois beaucoup aux vertus de l’échange d’idées. Pour moi, il n’existe pas de rendez-vous perdu, il en ressort toujours quelque chose, une information, une nouvelle idée... » 

10h30 

« Quand j’arrive au bureau, mon travail se partage entre le suivi des projets dont j’ai la charge en phase amont et la recherche d’actifs immobiliers et/ou terrains. Je réponds à des concours, à des appels d’offres, en liaison avec une équipe constituée d’architectes, de membres du Bureau d’études Omega et du pôle Entreprise de GA, en charge de la construction. Nous formons ensemble l’équipe pluridisciplinaire qui est la mieux à même de répondre efficacement à la demande. »

13h

« Quand je ne déjeune pas avec un client, je prends le temps de m’asseoir avec mes collègues, ce qui permet d’échanger et de faire circuler les informations. » 

14h30

« J’arrive en rendez-vous chez un investisseur ou un aménageur pour être présente au plus tôt sur le projet. Mon métier de Directeur du développement immobilier, c’est aussi de ne pas attendre mais de me positionner en amont pour « sourcer » l’information et déterminer quels terrains, immeubles, projets d’urbanisme sont susceptibles d’intéresser GA Smart Building. » 

Fin de journée

« Je repasse au bureau pour travailler sur des sujets précis ou parce que j’ai une réunion avec mon équipe pour arbitrer sur notre position par rapport à un projet, afin de déterminer si le Groupe se positionne ou non. En fonction de la dimension du projet, je travaille main dans la main avec la Direction de la communication de GA : car qui dit projet à monter, dit packaging de l’offre, recherche de nom, création d’un « story telling ». 

Au fond, derrière les bénéfices attendus de l’opération, nous participons aussi à l’édification d’un mieux-être ensemble dans des zones urbaines. Et cette approche fait parfois la différence avec nos confrères, notamment lorsqu’on est en concurrence sur des projets emblématiques. »