Transgene, bâtiment industriel pour la recherche en biotechnologie

Type de réalisation : Activités et industries
Surface totale : 6 800 M²
Durée des travaux : 10 Mois
Emplacement : Est
Type de réalisation : Activités et industries
Surface totale : 6 800 M²
Durée des travaux : 10 Mois
Emplacement : Est

Réalisé en seulement 10 mois à Illkirch, ce bâtiment industriel de 6 800 m², qui comprend des laboratoires de recherche en biotechnologie, intègre une animalerie. Des extensions ont d’ores et déjà été étudiées, de façon à optimiser par avance l’implantation du bâtiment sur le foncier.

Un bâtiment pur, lumineux et facteur d’économie d’énergie

Entre les laboratoires et les bureaux, une rue a été crée pour pouvoir facilement faire déambuler les chariots médicaux sur le site.

Les bureaux bénéficient de panneaux de façade en gravillon lavés, un matériau importé de Grèce et qui apporte à l’édifice toute sa blancheur et sa pureté. 

Un grand patio diffuse la lumière du jour et délimite une zone de détente pour tous les collaborateurs, qu’ils travaillent dans les bureaux ou dans les laboratoires.

Le pilotage énergétique des bureaux est assuré grâce à la Gestion Active de la Performance Énergétique par Ordinateur (GAPÉO®). Cette technologie innovante associe l’utilisation d’équipements performants à une Gestion Technique Centralisée par ordinateur (GTC), qui permet de réduire les coûts d’exploitation des bâtiments. L’énergie est ainsi consommée rationnellement, tout en garantissant un grand confort d’utilisation

 

La géothermie, solution retenue pour traiter l’air des laboratoires

Avec ses 3 500 m² de laboratoires de classification P3 et P2, et la nécessité d’une étanchéité absolue, ce bâtiment performant a nécessité de créer un traitement de l’air par géothermie, c'est-à-dire puisé directement dans la nappe phréatique. Un véritable surcoût d’installation pour le commanditaire, mais amorti au bout de cinq ans d’exploitation.

Les laboratoires ont été construits comme un hall industriel de grande hauteur, de façon à pouvoir y installer un plénum technique permettant d’opérer le système de traitement de l’air intégré à la surface des faux plafonds.

 

L’animalerie, un environnement à fortes contraintes

Cloisons étanches intégrant un revêtement spécifique conçu pour pouvoir être désinfecté régulièrement, locaux insonorisés, système de traitement de l’air sécurisé de façon à conserver optimales les conditions des essais cliniques, grillages anti-rongeurs… Dans l’animalerie, tout a été pensé pour préserver les collaborateurs et les quelque mille rats et souris du risque sanitaire.

Contact François Minck / Directeur-général Adjoint pôle Ingénierie