Recrutement GA : découvrez le métier d'économiste de la construction
MÉTIERS DU GROUPE GA

Économiste de la construction

L’économiste de la construction intervient en amont du projet immobilier, dès la phase préalable d’avant-vente, jusqu’à la remise de l’offre. Il est garant de l’évolution du chiffrage tout au long de la réalisation du projet, répondant aux nouvelles demandes et aux évolutions jusqu’à la remise des clés. 

En phase de conception, l’économiste de la construction est principalement en lien avec les architectes, les équipes du service des méthodes et du bureau d’études

Missions d’un économiste de la construction

Lors la phase dite de « concours » ou d’« appel d’offres », la principale mission de l’économiste de la construction consiste à chiffrer le coût du projet immobilier. Pour établir ce devis, il décompose le projet dans son ensemble afin de quantifier les besoins puis il estime les couts en fonction de la conception et des besoins du maître d’ouvrage. L’économiste de la construction fait remonter fait remonter et négocie les estimations des partenaires prestataires et des fournisseurs de façon à répercuter les meilleures offres sur le devis qu’il adresse au client maître d’ouvrage. En phase de montage du projet, c’est-à-dire une fois que le contrat est signé, l’économiste de la construction ajuste l’ensemble des ressources nécessaires à la construction du bâtiment. En phase d’exécution, enfin, l’économiste de la construction contrôle et analyse les impacts des ajustements qu’il a opérés pour maintenir le planning et le budget dans les proportions actées. 

Qualités d’un économiste de la construction

Être précis, rigoureux n’est pas la moindre des qualités attendues de celui qui doit avant tout avoir le sens du détail. Car c’est d’abord à travers la conception que l’économiste va décomposer sont devis, puis il y a le travail sur les chiffres, qu’il rassemble, comptabilise et négocie, que l’économiste de la construction s’illustre au quotidien. L’analyse, la planification et les projections financières nécessitent également un très bon esprit de synthèse. S’il est autonome dans la conduite de son travail, il doit faire preuve d’un sens de l’écoute et du dialogue vis-à-vis des autres corps de métiers avec lesquels il dialogue au quotidien, quelle que soit la qualification de son interlocuteur. Fournisseur de solutions visant à trouver le bon point d’équilibre entre la satisfaction du client et l’optimisation de la marge, l’économiste de la construction doit rester souple et innovant à tous les stades d’avancement du projet immobilier. 

La journée type de Sébastien Willemin, économiste de la construction

Après un BTS Étude et Économie de la Construction, j’ai travaillé 4 ans dans un bureau d’études en maîtrise d’œuvre. Quand j’ai souhaité déménager à Toulouse, il y a 6 ans, GA m’a donné l’opportunité d'intégrer ses équipes comme économiste de la construction. Ce que j’aime chez GA c’est la diversité des projets sur lesquels j’interviens, qui impliquent un savoir-faire spécifique. Avec son système constructif unique - la préfabrication des structures en usines et l’assemblage sur le chantier -, GA est porteur d’une philosophie différente qui permet un réel gain de temps et de productivité.

 
Début de journée

« J’arrive au bureau, bois un café, consulte mes mails et établis ma liste des priorités. Je vérifie l'ensemble des métrés et les peaufines avant de préparer la trame du devis à venir afin de commencer le chiffrage du projet. »

10h

« Nous nous réunissons avec mes collègues du bureau d’études afin de faire valider les choix techniques qu’ils ont pris en regard de nos prescriptions et de nos chiffrages. »

13h30

« Je me concentre à nouveau sur le projet immobilier en cours et m’attèle cette fois à la mise en forme du devis en le décomposant par lots et par corps d’états en suivant la logique de construction. »

15h

« J’ai rendez-vous avec un sous-traitant pour lui expliquer le projet et bien en expliciter toutes les spécificités. Je lui précise quels éléments nous souhaitons le voir chiffrer dans son offre. Je lui communique ensuite le dossier de consultation, de façon à ce qu’il dispose de toutes les pièces nécessaires au chiffrage. » 

Fin de journée

« Je passe la fin de la journée à perfectionner le devis estimatif et à chercher des pistes d'optimisation. »