Découvrez la fiche de poste du métier de chef de chantier chez GA
MÉTIERS DU GROUPE GA

Chef de chantier

Patron du gros œuvre, le chef de chantier dirige les équipes, contrôle, coordonne et planifie les travaux. Sur le terrain tous les jours de la semaine, il est garant au quotidien de l’application des normes de sécurité et de la bonne avancée des travaux. 

La mission du chef de chantier se concentre sur la phase du gros œuvre, lorsque le chantier est en cours. Il intervient depuis la phase préparatoire jusqu’à la fin du gros œuvre.

Le chef de chantier est en lien avec les usines GA, le service méthodes, le bureau d’études et le service achats.

Missions dun chef de chantier

Avec les ingénieurs travaux et les ingénieurs d’études, le chef de chantier participe aux réunions préparatoires où il prend connaissance des plans et du dossier technique. Une fois le chantier engagé, il s’assure de sa bonne exécution et de son bon déroulement. 

Il est le garant de la sécurité : il doit s’assurer de la bonne prise en compte par les personnels présents sur le chantier des consignes, c’est-à-dire de l'application stricte des directives, normes et règlements. 

Véritable chef d’orchestre, le chef de chantier assure la gestion du personnel, vérifie la bonne exécution des travaux, réalise et suit les commandes et livraisons des matériaux.

Son rôle consiste également à remonter du terrain les avancées et les difficultés rencontrées auprès de l’ingénieur travaux, du bureaux d’études et du service méthodes. 

Assumant les fonctions de contrôle et de coordination des équipes, il a une vision au jour le jour de l’avancée des travaux. À ce titre, et en sa qualité d’adjoint direct du conducteur de travaux, il peut être amené à le suppléer le cas échéant. 

Qualités du chef de chantier

Patron du gros œuvre, il dispose d’une large autonomie. Il est donc attendu du chef de chantier un sens aigu des responsabilités, du management et des relations humaines. De fortes compétences techniques sont également requises car il est le garant de la qualité technique des travaux réalisés. Pour optimiser ses chances de réussite, il doit être rigoureux et organisé. Au contact quotidien des équipes des prestataires partenaires, il doit convaincre et se faire respecter. Sur le terrain, d’un chantier à l’autre, cinq jours par semaine, il apprécie tout particulièrement la mobilité professionnelle. 

La journée type de Guillaume Grès, chef de chantier

Titulaire d’un BEP-CAP Métreur dès la 3ème, puis d’un Bac F4 Bâtiment, j’ai poursuivi mes études par une année d’IUT Génie Civil à Toulouse, puis par un second BEP-CAP en maçonnerie chez les compagnons du devoir. Après l’armée, je suis entré dans la vie active, d’abord dans une PME, où j’ai commencé comme ouvrier avant de ressortir deux ans plus tard comme chef d’équipe. J’ai ensuite intégré une Scop en qualité d’assistant chef de chantier avant d’être recruté chez GA en 2000, d’abord au même poste, puis en qualité de chef de chantier sept ans plus tard. Chez GA, j’apprécie tout particulièrement la dimension humaine, le côté PME qui n’est pas exclusif de très fortes ambitions : d’un point de vue budgétaire ou plus simplement par leur taille, les projets développés par GA sont importants et offrent des possibilités d’évolution intéressantes.

Début de journée

J’arrive au chantier. J’appelle directement mes chefs d’équipe et leur donne les plans et le planning des tâches à effectuer dans la journée. Par exemple, s’il y a du béton, je les préviens qu’à telle heure, ils devront couler. 

8h

Les équipes partent travailler, je fais le tour du chantier pour vérifier que chacun est bien à son poste et montrer sur le terrain ce qu’il va falloir accomplir. Tout au long de la journée, je vais répondre aux sollicitations, qu’elles proviennent de mes équipes ou de mes sous-traitants.

9h

Je reviens au bureau sur le chantier pour regarder si j’ai reçu des mails, et réponds aux urgences. Je passe des coups de téléphone pour confirmer les matériaux commandés. Si je vois qu’un plan présente des difficultés, j’appelle le bureau d’études pour les en informer et demander, le cas échéant, des précisions. J’appelle le conducteur de travaux, on discute de l’avancée du chantier, et du degré de réalisation des produits commandés afin d’éviter tout temps mort sur le chantier.

10h30

Je refais un tour de chantier pour répondre aux questions et m’assurer que tout ce qui est réalisé est conforme aux plans et aux normes de sécurité.

13h

Je m’assure de la continuité du chantier. Tout au long de la journée, je reçois des appels en provenance du bureau d’études, du service méthode et des fournisseurs qui m’alertent des problèmes éventuels liés aux commandes.

Fin de journée

Je repasse au bureau pour gérer l’administratif, en profite pour confirmer les commandes pour le lendemain et faire le pointage des ressources, humaines et matériels, qui ont été mises en œuvre durant la journée.